Pour traiter les nouvelles formes de mobilité et notamment celle du premier et du dernier kilomètre, Hyundai présente au CES des concepts séduisants,  notamment une trottinette électrique et des exo-squelettes.

Un scooter pliable, des exosquelettes : Hyundai ne veut pas fabriquer que des voitures
[CES 2017] Une trotinette pliable, des exosquelettes : Hyundai ne veut pas fabriquer que des voitures © Hyundai

Les fournisseurs automobiles sont désormais des fournisseurs de mobilité. Hyundai a voulu montrer au CES 2017 qu’il l’avait bien compris. Le constructeur sud-coréen , qui doit réagir après la première baisse annuelle de son chiffre d’affaires en 18 ans, a présenté quelques concepts d’objets de mobilité lors de sa conférence de presse, à la veille de l’ouverture officielle du salon.

Un « ioniq scooter »

Hyundai a notamment montré des images de son « Ioniq scooter », une trottinette électrique pliable à ranger dans le coffre de sa voiture ou à emporter dans le métro. Patique pour parcourir les premiers ou derniers mètres de son trajet. Il ne s’agit pour l’instant que d’un prototype créé par les équipes de R&D de la marque, et Hyundai n’a pas dit s’il avait l’intention de le commercialiser et à quelle échéance.

Des robots à porter sur soi

Plus original encore, le constructeur veut créer des « wearable robots », comprenez des exosquelettes adaptés à différents usages. Trois modèles ont été dévoilés : le H-MEX, pour les personnes paraplégiques, le HUMA, qui aide à porter des charges lourdes,  et le H-WEX, qui accompagne les mouvements des ouvriers pour leur éviter de se faire mal au dos. Là encore, Hyundai n’a indiqué aucun calendrier de lancement.

SOURCES